Rafraîchir l'article en front
  • 2
  • 0

Les légumes préférés des Polonais pour une rentrée vitaminée

Les habitudes alimentaires en Pologne peuvent étonner le nouvel arrivant, c’est pourquoi, nous avons décidé de nous pencher sur l’assiette des Polonais et on vous en livre tous les secrets pour une rentrée ultra vitaminée. Que vous soyez végétarien ou carnivore, voici les légumes à consommer pour affronter le stress, le manque de lumière et le rythme effréné des mois à venir. 
Les légumes préférés des polonais

Les bienfait du potager polonais 
 

  • La betterave 

Le mot burak (betterave) est aussi utilisé pour désigner une personne rustre, mais c'est surtout l'un des légumes les plus répandus : on les retrouve en soupes, en salade ou en purée. 

 

Les betteraves sont pleines de bienfaits : riches en vitamines, fibres, en calcium, et en fer. La médecine leur reconnaît aussi des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Et puis, comme une grande quantité de légumes, la betterave permet de réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

 

Dans la cuisine polonaise, la recette de betterave la plus populaire est sûrement le bortsch : une soupe de betteraves rouges généralement servie à Noël. On peut la servir tiède ou froide. Les recettes diffèrent d’une région à l’autre selon les traditions locales mais le bortsch  garde toujours sa couleur riche typique et son goût expressif.
 

  • Le chou 

Le chou est une composante indissociable de la cuisine polonaise traditionnelle. Malgré le fait qu’il soit parfois difficile à digérer (si besoin, pensez à ajouter une petite pincée de bicarbonate dans son eau de cuisson), c’est un aliment particulièrement bon pour la santé que les Polonais déguste à toutes les sauces : à la fois cru, mariné, bouilli, frit, ou encore pour enrouler des légumes. Cependant, pour profiter au maximum de ses avantages pour la santé, il faut le consommer de préférence cru.

 

Riche en fibre, en calcium, et en vitamines, ce légume stimule le transit intestinal, agit en antioxydants et agit contre la fatigue. Selon les études épidémiologiques, la consommation de chou pourrait prévenir les cancers digestifs, ceux du poumon, et peut-être même ceux du sein. 
Le chou est également utilisé en médecine naturelle. Les enveloppements de feuilles de chou réduiraient les enflures des articulations, et la choucroute (donc le bigos par extension), est un probiotique naturel.

 

Plus de 20 variétés de choux sont cultivées en Europe. En Pologne, les plus populaires sont les choux vert, blanc et rouge et le chou chinois.

Avec environ 1 million de tonnes de chou cultivées chaque année, la Pologne est le premier pays producteur de l’Union européenne.

Parmi les recettes traditionnelle polonaises au chou, le gołąbki, chou farci, garni à la viande (porc, bœuf...) au riz et aux petits oignons, est sûrement le plus apprécié. 

La soupe aux choux rouges (Zupa z czerwonej kapusty) trouve aussi facilement sa place au menu des foyers polonais ; réconfortante et sucrée, c’est une soupe au chou rouge accompagnée de lard et d'aneth.

 

  • Les cornichons ou concombres polonais : Ogórki

Comment ne pas citer les fameux ogórki - ces concombres marinés dont les polonais raffolent. 

 

Les ogórki bénéficient d’une lactofermentation, une méthode ancestrale de conservation des cornichons. La lactofermentation permet aux cornichons de conserver ses vitamines. Le cornichon lactofermenté devient aussi une source d’enzymes digestives excellentes pour le microbiote. 
Particulièrement bon pour la santé, le cornichon est un aliment de choix qui conserve le bien-être digestif, c’est un antioxydant et probiotique naturel. Les ogórki sont riches en fibres, en bêta-carotène, potassium, magnésium et en vitamine B9. 
En Pologne, il est recommandé de boire la solution dans laquelle sont conservés les cornichons. Ce mélange d’eau, de sel, d’épices et de jus de cornichons est considéré comme un remède idéal contre la gueule de bois. 
En réalité, les cornichons lactofermentés ont un effet légèrement diurétique qui affecte positivement le travail des reins. Ils éliminent les toxines en excès et désacidifient le corps - participant à l’élimination des problèmes digestifs tels que les brûlures d’estomac et constipation.

 

Les ogórki sont très riches en sel donc il vaut mieux les consommer en quantité raisonnable. Il est aussi important de noter que les bienfaits du cornichon proviennent de sa peau plutôt que de sa chair. 

 

  • Le chrzan, raifort polonais

Le raifort (chrzan en polonais) est une plante au goût fort poivré proche de la moutarde dont on consomme la racine. Populaire en Pologne à la fois comme épice et comme plante médicinale, le chrzan renferme de nombreux bienfaits pour la santé. 

 

Vous le trouverez sur toutes les tables polonaises sous la forme d’une pâte blanche vendue dans des pots comme de la moutarde avec les mentions « piquant »,​ « très piquant ». Il est utilisé pour accompagner des pâtés et terrines, peut être ajouté à la soupe comme pour le żurek, pour assaisonner des betteraves et autres légumes ou accompagner une viande. 
Sa racine est une source avérée de vitamines C, B1, B2, et B6, de calcium, de phosphore, de magnésium, de potassium, de fer, de zinc, de manganèse ou encore de cuivre. Parmi les vertus du chrzan, on compte aussi son action antioxydante, son apport en protéines ou encore sa richesse en fibres alimentaires. Des études scientifiques se sont même intéressées à son potentiel anti-cancer.  
Le raifort est un antibiotique végétal efficace. Associé à d'autres plantes comme le curcuma, la capucine ou encore le gingembre, le raifort agit contre les infections virales ou bactériennes. On le retrouve ainsi dans de nombreux compléments alimentaires.

 

Quant à la pomme de terre... pas d'inquiétude, nous ne l'avons pas oubliée, nous lui consacrerons notre prochain article sur la cuisine polonaise ! A suivre...

Si vous souhaitez partager dans nos pages vos recettes polonaises préférées, sucrées ou salées, contactez-nous.